On a ri. Les enfants sont cruels.



Pour débuter la semaine, une histoire profonde et tragique : celle de Caca, le chien qui pue.

Caca, comme son nom l’indique, ne sent pas très bon, et n'a donc aucun ami, le pauvre, tout le monde s'enfuit à sa vue. Pauvre Caca, il est bien triste.

Mais c'est aussi l'histoire de Bichel, un pingouin perpétuellement enrhumé qui n'avait, lui non plus, aucun ami, car les autres avaient peur d'attraper son rhume.



Un jour, Caca et Bichel se rencontrèrent, et devinrent amis, le nez bouché de Bichel n'étant pas un obstacle. Et ils jouent, ils s'amusent, c'est merveilleux ....




Et puis, un matin, Michel (le vrai nom de Bichel) fut guéri. Plus de rhume. Le nez enfin dégagé, il couru rejoindre son ami Caca.



Et bien sûr, ce fut LE DRAME.

Michel sentit enfin l'odeur de son ami. S'enfuit. Et le pauvre Caca n'eut, à nouveau, plus un seul ami.

"Quoi ? Mais qu'est-ce que tu lis aux enfants, là ? C'est horrible ! ", s'exclama mon mari, choqué.

Il était bien le seul, mes deux loulous étaient pliés de rire.

Les enfants sont cruels (et moi aussi, apparemment, car j'ai bien rigolé - un petit crush pour Bichel et pour l'humour féroce de ce petit album amoral).

Court, drôle, cruel, original et osé, voilà un album qui a fait mouche chez nous, car mes enfants adorent se traiter de "caca "et autres "prouts qui puent" (poésie, poésie).

En tout cas, ils n'ont pas été traumatisés.


"L'histoire vraiment très triste de Caca le chien qui pue", Peter Elliott,  éd. Amaterra, 2015

Commentaires

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...